Hi-TechPiping Hot
Trending

Des scientifiques veulent jouer aux échecs avec les extraterrestres

Une équipe de scientifiques s'interroge sur le type de message à envoyer dans l'espace pour pouvoir communiquer avec une autre forme de vie. L'une de leurs idées serait d'établir le contact avec une partie d'échecs dans le but de familiariser les extraterrestres avec notre intelligence.

Une partie d’échecs pourrait les renseigner sur notre forme d’intelligence.

Les échecs pourraient-ils nous permettre d’initier une conversation avec une forme de vie extérieure ? Une étude très sérieuse menée par le Jet Propulsion Laboratory de la NASA et une équipe internationale de chercheurs a détaillé un nouveau modèle de message destiné aux extraterrestres. L’étude “Beacon in the Galaxy” s’inspire fortement du premier message écrit dans ce but, celui d’Arecibo en 1974.

L’objectif ultime de l’étude est de pouvoir entamer une conversation intelligible avec une forme de vie extérieure. Problème : il est difficile de savoir par quel moyen entamer la discussion. Si les extraterrestres ne comprennent pas nos lettres et que nos chiffres sont construits d’une manière arbitraire, comment faire passer ces messages ?

Lisez aussi : OVNI : 1500 documents révélés par le Pentagon sur des rencontres étranges

En tout cas, à la moindre réponse, la première idée serait d’envoyer les règles du jeu d’échecs, de lancer une partie et de tenter d’établir une conversation !

Les progrès des technologies de télédétection ont révélé que la grande majorité des étoiles de notre galaxie abritent des planètes et que nombre de ces exoplanètes semblent capables d’accueillir de l’eau liquide à leur surface, une condition préalable à la vie telle que nous la connaissons. Les chances qu’au moins une de ces milliards de planètes ait donné naissance à une vie intelligente semblent suffisamment favorables pour que l’on prenne le temps de chercher comment lui dire “Bonjour”.

Les scientifiques planchent sur un premier message de contact

Ce nouveau message adressé aux extraterrestres comprend de nombreux détails sur nous, notamment la composition chimique des humains, le croquis d’un homme et d’une femme, une carte de la Terre et notre emplacement précis dans la Voie lactée. La transmission comporte également une adresse de retour, nouvellement conçue, qui aidera les auditeurs extraterrestres à déterminer notre position dans la galaxie afin qu’ils puissent – si tout va bien – entamer une conversation interstellaire.

“La motivation de cette conception était de fournir un maximum d’informations sur notre société et l’espèce humaine dans un message bref”, explique Jonathan Jiang, le chercheur en chef de l’étude. “Avec les améliorations de la technologie numérique, nous pouvons faire beaucoup mieux que le message d’Arecibo de 1974.” Les chercheurs souhaitent créer un message très facile à déchiffrer.

Pour cela, ils ont entrepris de présenter ce texte sous forme de bitmap, une forme de code binaire qui recrée une image en pixels.

Lisez aussi : Guerre en Ukraine : Microsoft fait tomber les hackers russes

Ces informations comprendraient un alphabet personnalisé et la date de transmission du message. Problème, lors de la création du prototype du message d’Arecibo en 1974, déjà en code binaire, l’astronome Frank Drake l’avait envoyé à plusieurs collègues, dont des prix Nobel, pour tester sa compréhension. Résultat, seulement un d’entre eux est parvenu à déchiffrer le message ! Espérons que les extraterrestres feront preuve d’une plus grande clairvoyance…

Related Articles

Back to top button
 - 
Arabic
 - 
ar
English
 - 
en
French
 - 
fr
German
 - 
de
Hindi
 - 
hi
Portuguese
 - 
pt
Russian
 - 
ru
Spanish
 - 
es