Piping HotSocial Media
Trending

Le  buzz au Cameroun :  une tendance qui gagne une couronne

C'est un secret de polichinelle, le phénomène du "Buzz" est monté à une vitesse crescendo dans le quotidien de la jeunesse Africaine et plus particulièrement du Camerounais. Quelles peuvent donc être les raisons de cette nébuleuse??

Le Buzz, une Stratégie ?

Tout d’abord  il est important de savoir que le terme ” Buzz” représente un moyen de communication assez efficace.

Il peut tourner au vinaigre en “Bad buzz”. Le plus incroyable c’est la  vitesse de propagation  à laquelle il  se déploie médiatiquement parlant . Il suffit d’un battement de cil se rendre compte que le phénomène a pris la toile en otage. De surcroît, Le buzz peut donc  être une stratégie de marketing visant à avoir de la visibilité ou alors un simple fait vidéo qui finit par être à la mode.

Une envie insatiable d’être toujours ” À la une”.

Vous l’aurez sûrement constatés, les acteurs du milieu culturel ont pris goût à la célébrité. D’après vous , qui n’aime pas être connu ?

La preuve , il suffit de regarder le taux d’audience dans leurs pages sur les réseaux sociaux.

Tenez par exemple, lorsqu’un artiste disparaît un peu de la circulation, celui passe par les oubliettes et il faut à tout prix inventer une situation histoire dans le but  d’avoir de nouveau les yeux rivés vers ce dernier.  La plupart du temps ce “buzz” peut précéder une nouvelle sortie musicale, cinématographique ou publicitaire.

Lisez aussi : Costa Rica : un Boeing se brise en deux à l’atterrissage

Objectif : ” faire du bruit, faire parler les gens”.

  Ceux qui réussissent cet exploit voient leur popularité positivement augmenté . Seulement, faites gaffe aux critiques.

“Pardon pars” de Nabila en featuring avec Tenor , “Foup Fap” de Nyangono du Sud ” , “Fire” de Stanley Enow  , “Goûter ça ” de grand Barack , ” les Tranches d’ananas” ou ” Mbole minbong” sont là quelques exemples de titres et d’artistes qui ont su profiter d’un buzz pour attirer le regard sur eux bien que les critiques n’étaient guère en reste.

Une preuve inconstable et inconstée que certains artistes du milieu du showbiz ont construit depuis quelques années déjà leur carrière grâce au  buzz, malgré qu’il soit par moment  de courte durée.

Bien sûr , on trouve aussi des stars qui l’utilisent à leur guise. Autrement dit, ceux ci savent l’utiliser et réussissent toujours à attirer l’attention vers eux.

C’est le cas de l’influenceur Steve Fah, de l’humouriste Moustik karismatik et bien d’autres…

Ces vidéos qui deviennent de vraies Buzz

Il y’a ceux qui sont à la quête de la popularité, ceux qui savent l’utiliser mais aussi ceux qui le deviennent accidentellement. Ceux ci se retrouvent dans le buzz par des vidéos et expressions qui leur rendent “stars”. Faut dire que ces images se retrouvent très rapidement sur la toile à faire le tour tout en  se répandant à une vitesse incroyable.

« C’est de ça qu’il s’agit»,«vas en brousse avec ça », « Surliver», « Le diable ne fait que…» et bien d’autres en   sont de parfaites illustrations.

Buzz et bad-buzz

Imprévisible , ce phénomène peut aussi tourner au vinaigre et devenir toxique. Dans ce cas là, on parle de ” Bad-buzz”, un phénomène qui remet en cause la notoriété et la communication d’un artiste , d’un produit ou d’une entreprise. Ici, la critique , la moquerie ou les détournements de sens premier du fait sont au rendez-vous au détriment de la personne concernée, qui en est à l’origine ou non. Plusieurs de nos célébrités en ont payé les prix. Le plus récent est celui de la publicité d’une huile de cuisine  dont l’affiche  sur le net a été polysémique avec maintes interprétations. Les sextapes ne sont pas en reste .

Faut dire que la jeunesse camerounaise n’est plus prête à vivre sans leur excessive dose de buzz habituelle.  Peu importe l’objectif, il reste clair que le phénomène du Buzz est un couteau à double tranchant. Si aujourd’hui il te soulève, demain il fera de toi la risée. De toute façon, au game on n’a plus jamais le temps  de s’ennuyer.

Lisez aussi : Au Cameroun, la boulangerie Sélecte pourrait abandonner son projet de pain à base de farine locale

Related Articles

Back to top button
 - 
Arabic
 - 
ar
English
 - 
en
French
 - 
fr
German
 - 
de
Hindi
 - 
hi
Portuguese
 - 
pt
Russian
 - 
ru
Spanish
 - 
es