EntertainmentPiping Hot
Trending

Mic Monsta et Dr Nkeng Stephen parlent des réalisateurs vidéos!

C'est une autre affaire qui fait fureur sur la toile il y'a quelques jours déjà. Ayant fait un constat général sur la plupart des réalisations vidéos des artistes camerounais, le rappeur Mic Monsta n'a pas pu s'empêcher de faire une sortie à ce sujet. Seulement le célèbre Réalisateur Dr Nkeng Stephen n'est pas lui aussi resté silencieux longtemps.

Monotonie dans les clips vidéos

C’est un secret de polichinelle, en quelques années, la musique Camerounaise a fait un pas de géant dans l’industrie africaine. Et l’on peut clairement dire ici que c’est en partie grâce à la nouvelle génération d’artistes musiciens que regorge le 237.

Si le monde entier prend plaisir à suivre notre musique c’est aussi grâce aux clips vidéos.

Seulement, pour bon nombres d’artistes , bien qu’on ait progressé dans la réalisation des clips, les contenus restent à revoir.  Fatigué des mêmes scènes dans les clips le rappeur d’expression anglaise s’est exprimé à ce sujet  sur les réseaux sociaux en disant :

« un directeur de création vidéos est différent d’un video director.

Un directeur de vidéos peut s’arranger avec le directeur de création  sur les concepts et la conception des décors.

Lisez aussi : Tout comme d’autres artistes, The Weeknd veut changer de nom?

Loin de moi l’idée selon laquelle on ne possède pas de bons réalisateurs vidéos mais la direction créative est un travail à temps plein , de ce fait nous avons besoin des gens dans ce secteur. Si vous en connaissez quelques uns, bien vouloir m’identifier afin de voir leurs œuvres…»

Une sortie assez profonde de l’auteur du titre « Johnny».

Comme si ça ne suffisait pas, c’est devenu un ras-le-bol puisque ce dernier s’exprime une seconde fois mais cette fois sur la profondeur et le laxisme des artistes sur les contenus des clips.

« Le Cameroun a besoin des directeurs de création vidéos. Merde! Il nous en manque et ce manque nous empêche d’avancer. On se retrouve à un niveau où les gens contactent  leurs amis, tiennent des coupes rouges en disant à la caméra “Di Shoot”, sans profondeur.  Connectez les visuels à la chanson car j’en ai marre de voir la même chose».

Loin de créer une sorte de polémique, l’artiste n’a pas laissé certains réalisateurs indifférents après ces sorties.

Dr Nkeng Stephen S’invite sur le sujet

Qui ne connait pas « WE TAKE ANOTHER SHOT» ? Le célèbre slogan du réalisateur vidéos Dr Nkeng Stephen.

En effet, loin de s’opposer totalement au point de vue de son collègue artiste, il se prononce à son tour en estimant que la créativité n’est pas le seul élément qu’il faut pour propulser les artistes.

« Je ne suis pas totalement d’accord avec Mic Monsta car je connais des éminents réalisateurs de vidéos à l’instar de Adah Akenji, Mametz Saker ou Telesphore Lontsi … Quelques uns d’entre eux font du bon travail plein de créativité , de contenus cinématographique et colorgtading.

Nous devons examiner les normes de l’industrie et les concilier . On ne peut pas être abandonnés.

Déjà à la base, les artistes devraient apprendre ce que c’est qu’une bonne vidéo. Ils doivent en savoir plus sur les différents types de caméras et sur ce qu’ils devraient utiliser. Travail DEY!»

Faut donc dire ici que si le Cameroun voudrait se classer comme leader en matière de clips vidéos , les textes ne suffisent pas mais il faudrait revoir les fondamentaux en ayant bien sûr l’esprit de l’innovation.

Espérons que qu’après ces différentes sorties, nos artistes éviteront de compter sur le buzz pour faire des clips et prendront la chose beaucoup plus au sérieux.

Related Articles

Back to top button
 - 
Arabic
 - 
ar
English
 - 
en
French
 - 
fr
German
 - 
de
Hindi
 - 
hi
Portuguese
 - 
pt
Russian
 - 
ru
Spanish
 - 
es