EntertainmentPiping Hot
Trending

Yaoundé a accueilli son premier congrès africain sur le bambou et le rotin

L’événement a débuté le 20 avril, vise à capitaliser un marché mondial de 11 milliards de FCFA.

Le bambou est une graminée à croissance rapide alors que le rotin est un palmier grimpant d’épines. Tous donnent des solutions basées sur la nature. Ils contribuent à la diminution de la misère, du commerce écologique, diminue le changement climatique, protège l’environnement… L’on compte environ 1642 espèces de bambou, soit 30 millions de forets de bambou dans le monde et 631 espèces de rotin. L’exploitation de ces deux ressources est estimée selon des professionnels à 11 milliards.

Le monde fait face à certains défis et le bambou ainsi que le rotin sont des solutions stratégiques comme exemple nous avons les objectifs de développement durable des nations unies. Le congrès de Yaoundé est organisé en partenariat avec l’organisation internationale pour le bambou et le rotin (INBAR). Une organisation mise en place pour l’amélioration du bien-être des producteurs et utilisateurs de bambou et rotin. Elle se force à préserver une base durable des ressources en consolidant, coordonnant et soutenant la recherche et le développement stratégique et adaptatif.

Lisez aussi : Sécurité alimentaire au Cameroun : la marque kinder

INBAR siège en chine et a à son actif 48 Etats dont 20 en Afrique. Elle possède 5 bureaux au Cameroun, en Équateur, au Ghana, en Ethiopie et en inde. Cette organisation a déjà offert 250000 emplois à l’intérieur des pays membres.

Le thème du congrès de Yaoundé est : « le bambou et le rotin comme moteur d’une économie résiliente et durable en Afrique, dans le contexte marqué par la dégradation progressive des ressources en bois d’origine naturelle et l’urgence de la lutte contre les changements climatiques ».

C’est une étape très importante pour le continent africain dont la biodiversité exceptionnelle est soumise aux menaces de tout genre ; ce continent qui possède le bassin du Congo, le deuxième plus grand massif forestier mondial après l’Amazonie, est sujet de diplomatie verte. Ce qui renforce sa responsabilité envers la responsabilité et l’équilibre du monde.

Related Articles

Back to top button
 - 
Arabic
 - 
ar
English
 - 
en
French
 - 
fr
German
 - 
de
Hindi
 - 
hi
Portuguese
 - 
pt
Russian
 - 
ru
Spanish
 - 
es