Piping HotSocial Media
Trending

Macaire Wafo se fait bannir de son village à l’ouest du Cameroun pour avoir abuser sexuellement de sa propre fille.

Sismondi Barlev Bidjocka affirme que le chef du village a pris ses responsabilités face à cet acte ignoble causer par Wafo.

Sismondi Barlev indique que : « La tradition à l’ouest est très conservatrice et ne tolère pas des tâches comme l’inceste ou viol de son propre enfant. Si la communauté bamiléké de Facebook (Paul Chouta et les autres font comme si ce Macaire Wafo n’avait jamais violé sa fille, le chef du village a pris ses responsabilités et vient de le bannir du village ».

Depuis que cette affaire a fait le tour des médias, aucune poursuite judiciaire n’a été engagé contre lui. Anne Féconde Wafo la cadre du parti camerounais pour réconciliation nationale a dénoncé cet acte de chose, en demandant au ministère public de prendre ses responsabilités.

Lisez aussi : Dex Willy Fait une sortie qui fait réagir Mr shyne et Tenor

Elle a déclaré : « le silence apparent du ministère public, au sujet du journaliste accusé de viol et d’inceste est assourdissant. Comment expliquer qu’au moins une enquête officielle ne soit pas diligentée contre l’accusé ? s’il y’en a une, l’opinion n’a-t-elle pas le droit d’être informée ? laissez passer subtilement ce genre d’accusations, banalise les crimes sexuels et cette banalisation est une incitation grave à la dépravation des mœurs, à l’instar de ces images obscènes qui proviennent des écoles de manière récurrente. Le Ministère public doit prendre ses responsabilités, sinon assumer les conséquences de la banalisation des crimes sexuels sur la morale publique ». Le MRC s’est joint à elle, et a également dénoncé le silence des autorités sur cette affaire dans un communiqué paru lundi le 25 avril 2022.

Related Articles

Back to top button
 - 
Arabic
 - 
ar
English
 - 
en
French
 - 
fr
German
 - 
de
Hindi
 - 
hi
Portuguese
 - 
pt
Russian
 - 
ru
Spanish
 - 
es