Piping HotSocial Media
Trending

OTS : le « gomna » hausse le ton

Ceci intervient à la suite de l’opération « école morte »lancée le 25 avril dernier par le mouvement OTS.

Avant d’aller en congés du 2e trimestre, les OTS avaient faits une trêve pour permettre aux élèves de rattraper les cours perdus pendant l’opération « craie morte » qui s’était étalé pratiquement sur tout le deuxième trimestre, sous réserve bien sûr qu’ils reprendraient les hostilités si le gouvernement ne respectait pas sa part du marché.

Or, il se pourrait que le « gomna » n’ait pas tenu sa parole et c’est pour cette raison que les OTS ont décidé le 25 avril dernier de reprendre la grève avec le lancement de l’opération « Ecole morte » .

Lisez aussi : OTS : scolarité prise au piège au Cameroun

Mais au lieu de négocier comme les fois précédentes, le « gomna » leur a dit « ho ha » que s’ils tentent cette fois ci de ne pas accomplir leur devoir qui est celui d’enseigner, ils vont voir ce qu’ils vont voir :

« On vous a écouté non ? Maintenant on vous demande de faire preuve de patience, vous ne voulez pas comprendre ?

Qu’oooooo on n’a pas respecté notre parole.

Qu’ooo les mesures que nous avons prises sont insuffisantes.

Vous croyez que nous mêmes on voit clair ? Vous n’êtes pas au courant que les caisses de l’Etat sont vides ?

On n’a pas fait ci, on n’a pas fait ça ! Tentez alors de poursuivre votre opération et on va vous montrer que le droit d’aînesse existe. Le respect est mutuel hein ! »

Lisez aussi : Opération craie morte suspendue : un moment de trêve pour « sauver l’école »

Les OTS sont donc avertis oooo ! La chicotte gouvernementale attend les récalcitrants.

S’ils ne veulent pas recevoir des blâmes, des affectations dans une brousse de l’arrière pays, ou tout simplement perdre leur « work », ils ont intérêt à porter doucement leurs pieds, retourner dans les salles de classe et attendre là bas le temps du Président, déjà qu’il se pourrait que c’est son temps qui soit le meilleur. Ou pas !

Related Articles

Back to top button