Piping HotSport
Trending

Basketball : le camerounais Joël Embiid proche de rejoindre l’équipe de France

Selon le média français RMC Sport, le camerounais de 28 ans a entamé les démarches nécessaires pour jouer pour « Les Bleus ».

Après plusieurs années d’incertitudes, Joël Embiid semble avoir fait son choix de carrière au sein d’une sélection nationale. A 28 ans, le pivot de camerounais de Philadelphie candidat à la distinction de MVP de la NBA (30,6 points, meilleur marqueur de la saison, 11,7 rebonds), longtemps courtisé par la France où il n’a aucune attache, s’est laissé convaincre pour se naturaliser, et arborer le maillot des bleus. L’information a été révélée par le média français RMC Sport avant d’être confirmée par la suite par Boris Diaw, le directeur général de l’équipe de France : « Je sais qu’il a engagé personnellement les procédures de naturalisation et veut jouer pour la France. Ceci étant dit, ne nous précipitons pas et attendons la fin du processus ».

Une nouvelle qui vient doucher les espoirs de la fédération camerounaise de Basketball qui entretenait l’espoir de voir le joueur défendre un jour les couleurs du vert rouge jaune.

La venue du Camerounais au sein de l’équipe des bleus pourrait provoquer des mécontentements. En 2018, alors que les bruits sur son possible arrivée en équipe de France se faisaient ressentir, des superstars françaises comme Tony Parker ou Evan Fournier s’étaient publiquement opposées à la naturalisation du joueur camerounais. «Dans les fédérations nationales, les gens travaillent dur sur le développement des jeunes par exemple et je pense que quand vous faites des choses comme ça, ça manque d’authenticité. Je n’aime pas vraiment voir des joueurs américains jouer avec la Slovénie ou la Croatie. Dans les équipes nationales, il faut jouer avec des joueurs locaux, qui ont grandi là-bas. » avait réagi Tony Parker dans les colonnes du journal Français L’Équipe.

Lisez aussi : SIXERS : Joel Embiid s’est amusé avec les Pacers, 41 points, 20 rebonds et le titre de meilleur scoreur quasiment en poche!

L’intéressé, lui, avait laissé entendre à cette période qu’il privilégierait son Cameroun natal, au détriment de la France et des Etats Unis. « Je n’ai jamais dit que j’allais jouer pour la France, juste que c’était une possibilité. On ne sait jamais. Je n’ai jamais pensé jouer au niveau international jusque-là parce que je dois être en bonne santé d’abord. Je dois jouer quelques années avant de penser à une équipe nationale. Après c’est compliqué. Je viens au Cameroun mais il y’a beaucoup de problèmes. Il faut qu’ils arrangent tout ça. J’aime mon pays, je suis patriote. Je veux jouer pour mon pays. Si j’ai un choix à faire, ça sera le Cameroun en premier, s’il y’a un bon cadre, parce que c’est de là que je viens. Mais à un moment donné, ce ne sera pas ma décision à moi seul. Il y’a aussi l’équipe(Philadelphie), qui a investi 150 millions de dollars sur moi. C’est beaucoup d’argent pour laisser partir leur joueur dans un endroit où il n’y a pas un bon cadre médical » avait-il précisé.

Aujourd’hui, sa position a évolué. Elle pourrait signifier un bouleversement de l’équilibre de l’équipe vice-championne olympique à Tokyo. La place de Vincent Poirier (Real Madrid) notamment, qui avait déjà vu Embiid lui barrer la voie du côté de Philadelphie, où il a fait un bref passage, serait sans doute le joueur le plus menacé.

Sur Twitter, il a été l’un des premiers à réagir, sur le ton de la boutade, via un message assorti d’un smiley : « Je vais commencer à jouer arrière, ailier en équipe de France moi. Apparemment il y a des spots pour l’été »

Related Articles

Back to top button
 - 
Arabic
 - 
ar
English
 - 
en
French
 - 
fr
German
 - 
de
Hindi
 - 
hi
Portuguese
 - 
pt
Russian
 - 
ru
Spanish
 - 
es