Piping HotSocial Media
Trending

Être influenceur, ce n’est pas de montrer sa “fesse” à Dubaï

Dans un post sur sa page Facebook, Jean Claude Mbede donne une leçon aux influenceuses sur la bonne conduite.

« Être influenceur, ce n’est pas montrer sa ‘’fesse’’ à Dubaï pour que celui qui tape donne 10000 Fcfa…être un influenceur sur le web c’est être capable d’écrire ou de dire des choses intelligentes qui deviennent une contribution importante dans un débat sociétal en cours » affirme le journaliste.

Dans le bras de fer qui oppose le Cameroun à l’Algérie, souligne-t-il, seulement deux camerounais ont été cités dans les médias AL-joue-riens et tout le monde peut le vérifier. En dehors des interventions du président Samuel Eto’o, mes posts ont été repris er discutés par les médias en Algérie. Exemple : Algérie 24 ou Algérie 7 »

Il poursuit en disant : « je n’ai jamais été paye par qui que ce soit pour quoi que ce soit. Je suis guidé par ma conscience. Quand je prends des coups ainsi, pour le Cameroun, personne ne parle d’aigreur ou de jalousie. Mais le jour ou je dis la même vérité au Cameroun, n’importe quelle petite fille de sous quartier vient l’ouvrir sur ma page. Je crois que si je ne disais rien d’intéressant, aucun journal algérien n’allait s’y intéresser. Un confrère avait dit que le temps est le véritable tribunal de l’histoire » conclut-il à la fin.

Comme quoi les influenceurs camerounais devraient prendre l’habitude de défendre l’honneur de la patrie sans attendre quelque chose en retour. Être influenceur ce n’est pas seulement voyager, montrer sa vie de luxe à longueur de journée. C’est aussi se prononcer sur des sujets importants dans le but de montrer à la jeunesse que tout n’est pas divertissement qu’il y’a aussi du sérieux dans la vie.

Related Articles

Back to top button