Piping HotSocial Media
Trending

Dubai Porta Porty: les réseaux sociaux en agitation

Décidément on n’en a pas terminé avec le scandale sur la provenance du gain de plusieurs influenceuses en rapport avec leurs activités à Dubaï. Au cours de la semaine, plusieurs influenceuses ont nié qu’elles se rendaient à Dubaï pour faire fortune rapidement en se laissant aller aux vices de certains milliardaires. Ils proposent à ces femmes de déféquer sur elles en échange d’importante somme d’argent.

Les influenceuses africaines sont victimes de harcèlement et de discours haineux sur la toile et même dans la vie réelle.

Plusieurs influenceuses africaines ont subi le courroux de leur fan après le scandale de Dubaï porta potty. En effet, beaucoup de personnes se demandent, comment est ce qu’elles font pour vivre dans le luxe en permanence ? Comment font-elles pour dépenser sans compter ? Les influenceuses ayant été victimes du ressentiment des populations autant sur les réseaux sociaux que physiquement sont : Carmen SAMA, Eudoxie Yao, Coco Emilia, Emma lohoues, Awa Touré et bien d’autres. Ils sembleraient que les adeptes des réseaux sociaux aient décidés qu’une fois que toi une influenceuse, tu serais allé à Dubaï, c’est pour aller ‘’manger de la merde’’ ou alors ‘’coucher avec les animaux’’. Très récemment Eudoxie yao a été huée en cote d’ivoire, la population ignore complètement d’où lui vient son train de vie luxueux. Carmen SAMA, veuve de DJ Arafat a été confronté par Youki, président du coupé décalé en cote d’ivoire sur la provenance des centaines d’euros qu’elle a l’habitude de montrer dans ces vidéos. Awa touré, une ivoirienne, est-elle aussi persécutée sur les réseaux sociaux du fait de son jeune Age et du train de vie luxueux qu’elle mène. En gros sur internet, dès que vous êtes influenceuses et que vous avez eu à vous rendre à Dubaï, forcement vous êtes accusés d’avoir pratiqué ces activités dégoutantes en échange du gain. Elles sont insultées, méprisées et sujets de moqueries. Toutes ont nié qu’elles s’adonnaient à cette manœuvre. Quelques-unes sont allées jusqu’à démontrer la provenance des énormes sommes d’argent qu’elles affichaient et dépensaient dans leurs story sur les médias sociaux.

Les différents tarifs proposés aux influenceuses

Gilles Verdes, chroniqueur sur le plateau de l’émission TPMP donne les prix des différents services à Dubaï :

-une défécation est payée à 39 000 000 FCFA

-faire l’amour avec un chameau coûte entre 78 205 671 Fcfa et 97 500 000 Fcfa

Témoignage qu’il a reçu de deux jeunes filles en anonymat.

 De plus, une source anonyme vient confirmer que les rapports sexuels avec plusieurs hommes coutent entre 13 000 000 Fcfa et 19 500 000 Fcfa. Lorsque ces influenceuses acceptent d’entretenir des rapports sexuels avec des chiens, le prix tourne sensiblement autour de 39 000 000 Fcfa et 45 800 000 Fcfa.

Il est à noter que ces influenceuses reçoivent :

– le prix maximal lorsque le client est satisfait.

– le prix minimal lorsqu’il ne l’est pas.

Il est clair qu’en voyant ces tarifs, plus d’un serait tenté de mettre leur dignité de côté pour accéder à cet argent. Mais rappelons que chaque acte a des conséquences, le charma n’épargne personne.

Les conséquences liées aux pratiques scatophiles

-Dans le domaine médical

Cette activité expose ces femmes aux maladies telles que :

L’hépatite, les vers intestinaux, les parasites, les amibes, la poliomyélite, stress post traumatiques etc. Le stress post traumatique donne suite aux maladies mentales. Nous avons : la dépression, la folie. A cela s’ajoute des tendances suicidaires qui aboutissent souvent à la mort.

-Dans le domaine spirituel, psychique et paranormal

Ces milliardaires déboursent d’énormes sommes d’argent, ce n’est pas seulement pour réaliser des fantasmes. Que gagne-t-on à faire bouffer ces excréments à une autre personne ?

Les initiés révèlent que ces hommes savent très bien ce qu’ils font. Faire les selles sur un autre individu est un moyen très efficace de se débarrasser d’un sort ou d’un engagement mystique en le transmettant à ladite personne. Cette personne doit être consentante, voilà pourquoi ils préfèrent payer ces filles et non les forcer. C’est une décharge spirituelle. Ils consomment des potions, font des rituels avant la fameuse séance de selles. Ces gens renouvellent leurs contrats avec les démons en se débarrassant des anciens par le biais de ces filles.

Elles deviennent donc porteuses de mauvais sorts.

Une spiritualiste a récemment confié que : « la personne qui reçoit les selles soit part la bouche ou sur le corps recevra l’énergie de négativité de celui qui aura déféqué. Résultat, la personne sera sale, sentira mauvais spirituellement. Même avec cet argent, la personne ne pourra pas se marier et si cela arrive le mariage ne fera pas long feu. Elle va tomber malade et ce sera la maladie destinée à la personne qui aura déféqué sur elle. D’autres vont ainsi contracter des maladies incurables. Elles vont commencer à mourir à petit feu. »

Et pour celles qui couchent avec les animaux, ces animaux seraient en réalité des totems (des esprits démoniaques ayant pris les formes des animaux). On ne cessera jamais de vous le dire, une richesse se construit. Personne n’est devenu riche en une journée, c’est tout bonnement impossible. Et même dans le cas ou cela est possible, vous le paierez au prix fort ! car rien n’est facile dans cette vie…

Related Articles

Back to top button
 - 
Arabic
 - 
ar
English
 - 
en
French
 - 
fr
German
 - 
de
Hindi
 - 
hi
Portuguese
 - 
pt
Russian
 - 
ru
Spanish
 - 
es