Piping HotStartup et Entreprises
Trending

Coca Cola rompt son contrat avec les filiales du groupe Castel dont SABC au Cameroun

Le divorce est désormais consommé entre la firme de boisson gazeuse d’Atlanta Coca Cola et ses partenaires africains de la filiale de Castel.

La fin du partenariat entre les groupes américain Coca-Cola Company et français Castel prend forme. En Côte d’Ivoire, la Société de limonaderies et brasseries d’Afrique, filiale de Castel, a annoncé que ce dernier ne serait plus embouteilleur et distributeur des produits de la société basée à Atlanta. C’est une première annonce dans le cadre d’un processus qui concerne aussi les filiales au Cameroun (SABC), au Burkina-Faso (Brasseries du Burkina), au Sénégal (SOBOA) et la filiale angolaise.

Ce non-renouvellement de contrat concerne aussi le partenaire basé en Égypte. Les conditions de la séparation ne sont pas connues, ni la manière dont Coca-Cola compte se réorganiser. Dans un communiqué de presse distribué le 28 avril 2022, sa filiale africaine faisait savoir que cette redistribution des cartes répond à la logique de consolidation des activités du groupe dans la région, mais vise aussi à réadapter son système d’emballages pour le rendre plus respectueux de ses standards de développement durable. Cette stratégie concerne l’Amérique latine et l’Afrique. 

Lisez aussi : SNH, Eneo, Orange… : le classement des 10 meilleures entreprises au Cameroun

À côté de ces partenariats qui prendront bientôt fin, Coca-Cola distribuait aussi en Afrique à travers Coca-Cola Beverage Africa, dont le volume des activités le classerait dans le Top 40 des entreprises cotées en Afrique du Sud. L’autre filiale africaine du groupe est Equatorial Coca-Cola Bottling Company. Aucune information ne permet de confirmer si ces dernières ont déjà sollicité des licences d’exploitation sur les pays concernés par la rupture des contrats. 

Coca-Cola a évoqué disposer d’une trésorerie de 150 millions USD pour acquérir ou construire de nouvelles unités d’embouteillage et de préparation des boissons. Mais il trouvera dans des pays comme la Côte d’ivoire, le Burkina Faso et le Cameroun, un groupe Castel bien implanté et leader sur chacun de ces marchés. D’un autre côté, il est intéressant de voir comment réagiront les consommateurs aux nouvelles propositions sous le label World Cola.

Au Cameroun, alors que le divorce est désormais consommé, le Groupe Société Anonyme des Brasseries du Cameroun (Sabc) a procédé au lancement d’un nouveau produit sur son segment des boissons gazeuses : la World Cola, sous le slogan « bascule dans un monde rafraichissant ». Emboîtant ainsi le pas aux autres filiales du groupe Castel en Afrique, notamment la Société des Brasseries du Burkina (Brakina) et les Brasseries du Congo (Bracongo). Ce nouveau produit apparaît clairement comme un concurrent au Coca-cola, qui compte parmi la gamme de produits (Sprite, Fanta également) de la multinationale américaine Coca-Cola Company. « World Cola a été lancé pour ceux qui n’ont pas un pouvoir d’achat élevé, mais qui veulent consommer du Cola. Le nouveau produit World Cola est une alternative à un produit premium comme Coca-Cola. L’idée, c’est d’offrir le choix au consommateur », a étayé le directeur général du Groupe Sabc, Emmanuel De Tailly, lors d’une rencontre le 1er avril dernier à Yaoundé avec les journalistes économiques, à l’occasion d’une visite des usines du groupe à Yaoundé.

Related Articles

Back to top button
 - 
Arabic
 - 
ar
English
 - 
en
French
 - 
fr
German
 - 
de
Hindi
 - 
hi
Portuguese
 - 
pt
Russian
 - 
ru
Spanish
 - 
es