EntertainmentPiping HotSocial Media
Trending

Roland Dieuwou affirme que le Cameroun a été vendu

Le membre du mouvement pour la renaissance du Cameroun(MRC) a laissé entendre au cours de l’émission 237 Débat sur équinoxe le fait que le pays ait été « vendu » et que « l’argent n’ait pas été partagé » à tous les camerounais.

En effet, il devait répondre à une question soumise au débat relative à la convention sur l’exploitation du gisement Lobe-Kribi.

La thématique de ce débat était : « convention d’exploitation du gisement de fer Lobe Kribi : tour de passe-passe mafieux ? ». Mr Roland Dieuwou a répondu à cette thématique en disant : « dans le langage courant, on a l’habitude d’entendre les camerounais dire vendons le pays et partageons l’argent. Mais je risque de les décevoir en leur disant que le pays a déjà été vendu. C’est l’argent qui n’a pas été partagé ».

L’origine de cette déclaration

Le vendredi 6 mai a été marqué par la signature d’une convention minière. La cérémonie de signature a impliqué dans un premier temps, l’état du Cameroun et dans un second temps, SINOSTEEL CAM SA. La convention s’articulait autour de l’exploitation du gisement de fer Lobe-Kribi. La cérémonie de signature a été organisé par Gabriel Dodo Ndoke, ministre des mines, de l’industrie et du développement technologique.

Lisez aussi : L’inauguration du monument « j’aime mon pays le Cameroun » crée des polémiques

La convention portait sur : « un projet minier et d’infrastructures intégré qui vise l’exploitation industrielle du minerai de fer de Lobe dans la région du sud ou les réserves sont estimées à plus de 632 millions de tonnes. L’entreprise en charge des travaux prévoit extraire 10 millions de tonnes de minerai par an à 33% puis les enrichir pour produire 4 millions de tonnes de concentrés en haute teneur en fer de 60% ».

Les avantages de la réalisation de ce projet

Le projet minier de Lobé à Kribi devrait générer plus de 600 emplois directs et environ 1000 emplois indirects. C’est une très grande opportunité pour les populations locales qui sont majoritairement sans emploi. C’est aussi une gigantesque chance pour l’industrie locale de faire ces preuves, de rattraper le retard pris dans le projet de l’exploitation du gisement de fer de Mbaham (région de l’est). Ce projet va ainsi permettre à l’industrie sidérurgie et métallurgie camerounaise en pleine expansion depuis quelques années de faire ces preuves.

Mr Roland voit sans aucun doute ce projet comme une mise en scène pour extorquer de l’argent destiné à la population camerounaise. Il faut dire que des projets comme celui-ci il y’en a beaucoup mais lorsque l’argent doit en ressortir, cela se fait dans un silence absolu. Alors le Cameroun se vend un peu plus chaque jour sous les yeux de sa population qui ignore l’ampleur de la situation.

Related Articles

Back to top button
 - 
Arabic
 - 
ar
English
 - 
en
French
 - 
fr
German
 - 
de
Hindi
 - 
hi
Portuguese
 - 
pt
Russian
 - 
ru
Spanish
 - 
es