EntertainmentPiping HotSocial Media
Trending

L’Afrique et la Variole du Singe

Bon nombres de scientifiques Africains ayant étudiés de près les épidémies de Variole du Singe sont énormément troublées par la vitesse récente de propagation de ce fléau en Amérique du Nord et en Europe.

Jusqu’à dernièrement, l’on disait que les cas de Variole du Singe étaient observés chez des personnes ayant des liens avec l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale.

Mais durant la semaine dernière, la maladie a fait son entrée dans d’autres continents. C’est le cas plus précisément de la grande Bretagne, de l’Espagne, du Portugal, de l’Italie, de la Suède, du Canada et des Etats-Unis qui ont vu l’infection gagner en puissance chez des jeunes hommes qui n’avaient jamais foulé le sol de l’Afrique.

D’ailleurs, l’Allemagne, La France, la Belgique et l’Australie ont eu leur premier cas de Variole vendredi dernier.

À cet effet, Oyewale Tomori, virologue et ancien dirigeant de l’académie des sciences du Nigeria ainsi que membre de plusieurs conseils de l’OMS déclara :

« c’est loin d’être le type de propagation que nous avons pu observer en Afrique. Il se pourrait donc que ce soit un nouveau type qui a vu le jour en Occident ».

« je suis consterné et abasourdi par tout cela.  Chaque jour je me réveille et je constate que de nouveaux pays sont infectés » ajoutait-il.

Un virus d’un tout autre genre.

La Variole du Singe de manifeste généralement par de la fièvre, des frissons, une éruption cutanée et des lésions sur le visage ou les organes génitaux. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la maladie serait mortelle pour une personne sur dix. Mais aussi, certains vaccins antivarioliques protègent. Des médicaments antiviraux sont actuellement en cours de développement.

D’après plusieurs recherches et théories sanitaires, la maladie se transmettrait par voie sexuelle.

De ce fait, des autorités sanitaires ont demandé aux personnels d’être constamment en alerte pour détecter les potentiels cas.

Selon l’OMS, le Nigeria signale environ 3000 cas de Variole du singe l’année.

La plupart des cas se signalent dans les zones rurales. Endroits où les gens sont en contact avec des bestioles tels que les rats, les souris et des écureuils infectés. Selon Oyewale Tomori, de nombreux cas passent inaperçus.

Lisez aussi : FEMUA 2022 : La jeunesse Africaine représentée !

C’est donc dire que les scientifiques espèrent qu’avec l’apparition de la maladie en Europe et dans d’autres pays permettra rapidement de comprendre scientifiquement la maladie.

Transmission par voie sexuelle?

En Europe et au Royaume Uni, les infections les plus récentes concernaient des hommes homosexuels, bisexuels ou ayant des rapports avec des hommes.

Ceux-ci n’ont pas mis le pied en Afrique. De plus, de nombreuses autorités de ces pays et autres ont également affirmé que leurs cas concernaient de jeunes hommes qui avaient des rapports sexuels avec des personnes de même sexe.  Cas détectés et confirmés lorsque ces derniers se sont présentés dans des cliniques de santé sexuelle.

Cependant les experts ont souligné être sceptiques sur la transmission qui pourrait être soit par rapport sexuel ou alors par simples contacts étroits liés au sexe.

Des solutions sont entrain d’être trouvés afin de limiter un temps soit peu le phénomène.

Que faire alors ??

Christian Happi , directeur du centre d’excellence africain pour la génomique des maladies infectieuses a souligné que des campagnes de vaccination pourraient de nouveau voir le jour après la suspension en 1980 suite au l’éradication de la maladie.

Lisez aussi : Après la RCA, le Cameroun et le Congo veulent adopter des solutions basées sur la cryptomonnaie et la Blockchain

C’est donc dire que les vaccins antivarioliques protègent également contre la variole du singe.

« À l’exception des africains qui peuvent avoir une certaine, voire une grande immunité contre la variole en raison d’une exposition antérieure, l’absence de vaccination antivariolique signifie à suffisance que personne n’a d’immunité contre la variole» déclarait Christian Happi.

En Europe par ailleurs, une enquête détaillée sur l’épidémie a été ouverte. Ici, la détermination de l’identité des premiers patients est plus qu’Essentielle.

Vivement que des mesures plus salvatrices soient mises sur pieds au risque de subir un règne comme celui du récent Covid-19.

Related Articles

Back to top button
 - 
Arabic
 - 
ar
English
 - 
en
French
 - 
fr
German
 - 
de
Hindi
 - 
hi
Portuguese
 - 
pt
Russian
 - 
ru
Spanish
 - 
es